Table des matières

Tu t'es habitué à eux

Roy Galán

Vous vous y êtes mal habitué: ressentir cette exigence à votre égard était normal. Fournir tellement que vous disparaissez.

Je vais,

Je te regarde

Je le cherche,

je t'écoute,

Je te le prendrai

Je vous l'apporte,

je t'attends,

Je dors ici

je t'appelle,

Je vais l'acheter pour toi

Je te le donne,

je sors,

Je te calme

Je vais le résoudre pour vous,

Je vais vous l'expliquer,

Je vous rappelle

Je te le prête,

Je vais le remplacer,

Je te réconforte

je peux.

Vous donnez et donnez et donnez à nouveau.

Comme le poisson dans la rivière.

Na (donnant) contre-courant.

Fournir tellement que vous
disparaissez.

Cela rend impossible pour le reste de vous
correspondre.

Peut-être pour cette raison même: de peur
qu'ils le fassent.

Parce que tu penses que tu ne mérites rien.

Mais l'équilibre est déséquilibré,
bien sûr.

Et un jour, l'épuisement arrive.

Tu te sens mal.

Bien sûr que je fais: Comment as-tu pu ne pas l'être?

Si vous ne recevez pas.

Et puis un jour, vous commencez à vous retirer.

Et les autres sont surpris: Oh, vous avez changé.

Bien sûr que vous avez.

Vous ne faites plus ce que les autres ont
besoin de vous.

Vous les avez mal utilisés: sentir que
vous exigez était normal.

Et maintenant que vous ne donnez pas ce qu'ils exigent de vous, ce sont eux qui disparaissent.

Ils disent que vous devez mettre des limites à
ceux qui sont censés vous aimer.

Je dis que si quelqu'un vous aime, il
ne doit pas en faire trop.

Vous n'avez jamais été plus seul,
ni plus heureux que lorsque vous avez commencé à
faire ce que vous vouliez.

Quand tu as appris que l'
amour n'arrive pas à plaire.

Cet amour ne fait pas du bien à l'autre.

Cela vous donne du courage.

Articles Populaires

9 conseils pour dire oui à la vie et à vous-même

La vie n'est pas ce qui se passe dans notre esprit, mais ce qu'elle est. Pour vivre vraiment, il faut être courageux pour accepter ce qui se passe, ressentir ce qui nous anime, quitte à aller à contre-courant des normes sociales et des tabous.…