La musique comme thérapie: un art qui guérit

Jordi A. Jauset

Depuis des temps immémoriaux, la musique est utilisée comme outil thérapeutique par les chamans et les sorcières. Comment utiliser la bande originale de nos vies?

Imaginez nos ancêtres néandertaliens fredonnant une mélodie pour apaiser leurs bébés ou utilisant la musicalité de leur voix pour les faire tomber amoureux. Ils savaient déjà que l'un des meilleurs moyens de créer des liens et de maintenir la cohésion était le chant de groupe.

Les recherches actuelles corroborent ceci: après un essai, une augmentation des niveaux d'ocytocine est détectée, ce qui se traduit par des états comportementaux et émotionnels de plus grande confiance, bien-être, amitié et relation entre tous les membres du groupe.

L'être humain est un être sonore et musical. Pour une raison, peut-être évolutive, nous sommes sensibles à cette gamme de vibrations, vitales pour communiquer et établir des relations.

Comment la musique nous affecte?

Pour comprendre son fonctionnement et les effets qu'il produit, il faut être conscient de son origine physique et vibrationnelle. Ce que nous définissons comme «musique» n'est rien de plus que le résultat d'une perception cérébrale issue du décodage et de l'interprétation ultérieure d'informations nerveuses ou bioélectriques.

Un musicien ne génère pas de musique mais des vibrations acoustiques. C'est une vision très physique, j'en suis conscient, mais, en réalité, notre système auditif se chargera de les traduire en impulsions nerveuses pour que le cerveau puisse les interpréter comme de la musique en quelques dixièmes de seconde.

Bien qu'il puisse y avoir des schémas plus ou moins universels, les effets de la musique sur les personnes sont individuels , car ils sont modulés par les caractéristiques de chacun. Pour cette raison, lorsque nous voulons utiliser la musique comme instrument thérapeutique, elle doit être personnalisée.

Alors on ressent ses effets

Nous savons qu'il existe deux manières différentes et simultanées de recevoir et de capter l'énergie acoustique. En fonction des caractéristiques de l'excitation initiale (taux de variation ou fréquence, puissance acoustique minimale …) l'une ou l'autre prévaudra, bien qu'elles soient simultanées:

Il est «conçu» pour convertir les informations acoustiques en impulsions nerveuses qui, à travers le nerf auditif et via le thalamus, sont conduites vers différentes zones du cerveau pour interprétation. Cette perception est à l'origine d'une réponse biochimique qui est modulée par nos caractéristiques individuelles (génétique, expériences, environnement, culture).

Des études de neuroimagerie montrent que de nouvelles connexions neuronales sont établies , que les niveaux de neurotransmetteurs sont modifiés, que certaines glandes qui affectent la production d'hormones sont activées … Tout cela a un impact sur nos constantes physiologiques, sur notre humeur et, aussi, dans nos capacités cognitives.

• À travers la peau

L'énergie acoustique a également un impact direct sur notre corps. En fonction de la densité des tissus et des caractéristiques physiques de l'excitation (fréquence et puissance), une partie de cette énergie se propagera vers nos tissus, organes, os et cellules, pouvant influencer leurs processus métaboliques.

Les effets les plus immédiats sont cependant ceux produits par les vibrations générées en contact direct avec la peau, qui stimulent les récepteurs nerveux.

Effets physiques et émotionnels

Il ne faut pas sous-estimer ni banaliser le potentiel thérapeutique de la musique. Il est si capable et puissant qu'une simple écoute quotidienne pendant six mois améliore les aspects cognitifs des personnes qui se remettent de lésions cérébrales causées par un AVC (Särkämo, 2008).

Les stimuli sonores et musicaux nous affectent dans toute notre intégrité: physiquement, émotionnellement, cognitivement et même spirituellement.

Au début du 20ème siècle, il a été vérifié comment nos rythmes physiologiques sont synchronisés avec le rythme et le tempo musical

C'est un test facile: nous mesurons notre fréquence cardiaque et notre fréquence respiratoire, écoutons de la musique pendant 15 minutes et reprenons les mesures.

  • Ils augmenteront si la musique est dynamique (volume élevé, rythme fort, tempo élevé…).
  • Les rythmes internes diminueront si, au contraire, les paramètres sont opposés (volume plus faible, peu de rythme, tempo lent …), notre organisme l'accusera.

Ces variations physiologiques peuvent avoir des répercussions à d'autres niveaux, affectant notre comportement, nos émotions et nos fonctions cognitives.

Bien que, si c'était si simple, nous agirions comme de purs automates, puisque notre réponse ne serait conditionnée que par les caractéristiques intrinsèques des stimuli musicaux. Et, en fait, ce n'est pas le cas.

La réponse finale est conditionnée par notre héritage génétique, par nos expériences ou expériences antérieures , par nos souvenirs, par l'environnement culturel dans lequel nous avons grandi … Tout cela a généré nos goûts personnels, les modèles qui composent notre personnalité. Souvenons-nous que nous sommes des êtres uniques.

7 astuces pour exploiter vos pouvoirs musicaux

La musique est une ressource thérapeutique à notre disposition à tous et même alors, nous n'en tenons généralement pas compte. Avec elle, nous retrouvons notre calme perdu, mais nous animons aussi nos esprits. Votre entreprise améliorera notre vie.

1. Ne la sous-estimez pas

La musique n'est pas un outil neutre: elle peut nous être bénéfique ou nuire. Tout dépend de la manière dont vous l'utilisez.

2. Osez chanter

La voix est votre meilleur instrument de musique, le plus parfait et le plus économique. Il vous accompagne en permanence et il vous suffit de le régler. Vous connaissez déjà le dicton: "Qui chante ses maux fait peur". Vous serez surpris par les effets que cela a sur les autres.

3. Laissez-moi vous calmer

Dans des situations stressantes ou en période de déclin, prenez quelques minutes pour écouter placidement ces œuvres dont vous savez qu'elles vous apporteront ce dont vous avez besoin. Prends ton temps.

4. Utilisez-le pour devenir actif

C'est un mécanisme contre la paresse. Si vous prévoyez d'aller courir mais que vous vous sentez réticent… mettez des écouteurs et connectez le lecteur. Sans vous en rendre compte, vous terminerez la séance, débordant d'endorphines et satisfait de votre décision.

5. Danse

Bougez sans préjugé ni honte. Lorsque nous connectons la musique à notre corps, nous pouvons nous découvrir en tant qu'êtres rythmiques et expressifs. Au-delà de l'améliorer ou de l'aggraver, nous pouvons trouver un outil de guérison.

6. Faites-en votre partenaire

Connectez-vous à votre musique préférée. Pendant quelques minutes, vos neurones seront sous tension et votre cerveau sera inondé de messagers chimiques qui vous procureront une sensation de plénitude et de bien-être.

7. Profitez également du silence.

N'oubliez pas que cela fait partie de la musique. Pendant ces périodes, notre cœur se détend.

Articles Populaires

Comment traiter une langue qui pique?

Les démangeaisons ou les picotements font partie de l'inconfort qui peut être ressenti sur la langue. Vous pouvez les traiter avec des moyens naturels et l'homéopathie.…