5 aides naturelles contre le stress

Rosa Guerrero

La personnalité et le style de vie affectent la façon dont vous gérez le stress. Avec certains changements et aides naturelles, il est possible de retrouver le calme.

Parfois, je me demande pourquoi il y a des gens qui vivent presque toujours sous le stress . Que gagnez-vous à être toujours sur vos gardes?

La vérité est que le stress en soi n'est pas une réaction négative. Au contraire, c'est la manière dont le corps se prépare à affronter une situation difficile et qui lui confère concentration, force, endurance et une grande vigilance.

C'est quelque chose que chaque être vivant expérimente en temps opportun et qui est nécessaire à sa survie . Mais ce mécanisme inné, autrefois très utile pour faire face aux menaces de l'environnement, est devenu aujourd'hui un élément pathologique qui échappe au contrôle de la personne qui en souffre.

Pour de nombreuses personnes, vivre avec le stress est devenu une habitude qui génère une dépendance et, à long terme, des problèmes de santé physique et mentale.

Il est vrai qu'il y a un stress qui est généré par des stimuli positifs : la naissance d'un enfant, l'achat d'une maison et une promotion au travail en sont quelques exemples. En fait, il est presque impossible de vivre sans un minimum de stress, car cela donne à la vie une certaine excitation et un certain intérêt, et il est utile de concentrer son attention sur une tâche ou un objectif.

5 moyens naturels de lutter contre le stress

Lorsque vous êtes constamment en «mode d'urgence», votre esprit et votre corps paient un lourd tribut. Le corps libère des substances dans la circulation sanguine qui sont non seulement inefficaces pour faire face à la situation difficile qui a déclenché cette réaction, mais peuvent également être très nocives.

L'objectif est donc d' apprendre à contrôler la réponse aux situations afin de maintenir le stress à un degré positif et gérable.

1. Soyez conscient du stress et agissez

Vous ne pouvez pas ignorer le stress ou simplement le tolérer en attendant que la situation s'améliore. Il y aura toujours des pressions, car elles font partie de la vie quotidienne.

Ce que vous devez faire, c'est apprendre à le gérer efficacement pour éviter qu'il n'affecte votre santé. Cela implique d'être conscient de l'ampleur du stress et de rechercher la stratégie appropriée pour l'empêcher de devenir un mode de vie.

L'éventail des petites actions qui peuvent être intégrées à la routine quotidienne pour lutter contre le stress est large et entraîne un changement dans la façon de concevoir la journée. Chaque personne doit trouver ce qui lui convient le mieux. Voici quelques conseils pour vivre plus sereinement:

  • Ne couvrez pas plus que vous ne le pouvez. Cela implique de hiérarchiser, organiser et délimiter les tâches qui peuvent être effectuées dans un certain laps de temps.
  • Simplifiez la vie. Essayez de réduire les activités chronophages et ingrates.
  • Profitez des plaisirs simples. La vie est pleine de petits moments plus satisfaisants que de grands projets. Vous devez apprendre à les capturer.
  • Essayez d'être optimiste. Voir la bouteille à moitié pleine au lieu de moitié vide vous aide à mieux faire face aux situations stressantes et à faire face à la fatigue.
  • Exercice pratique. C'est l'une des meilleures méthodes pour lutter contre le stress et augmenter les niveaux de sérotonine, l'hormone du bonheur.
  • Libérez-vous de l'encombrement. Mettre de l'ordre dans tous les aspects de la vie apporte sérénité et clarté mentale.
  • Offrez-vous un peu de plaisir. Il est important de faire périodiquement une activité agréable, comme aller dîner entre amis, se faire masser ou pratiquer un passe-temps.

2. Aliments générateurs de stress et aliments anti-stress

L'alimentation influence les fonctions nerveuses et cérébrales. L' excès de substances toxiques pour le corps ainsi que le manque de certains nutriments essentiels au développement de la pensée, de la maîtrise de soi et d'autres fonctions de l'esprit finissent par produire des déséquilibres et favorisent le stress et la fatigue.

Le régime occidental surévalue les aliments raffinés et met un poids excessif sur les protéines et les graisses animales au détriment des fruits et légumes crus. À tout cela, il faut ajouter des pesticides, des additifs chimiques et des modifications génétiques.

Ce régime induit des hauts et des bas émotionnels , de l'hyperactivité et de l'anxiété. La gestion du stress passe par un changement alimentaire.

Il est essentiel de modérer la consommation de boissons stimulantes et alcoolisées, de sucre blanc, de pâtisseries industrielles, de viandes rouges et de graisses saturées.

Les aliments contre le stress doivent être introduits progressivement tels que:

  • Grains entiers, avec vitamines B, magnésium et calcium, essentiels au système nerveux.
  • Les noix, pour leurs acides gras essentiels qui interviennent dans le métabolisme des neurones.
  • Germe de blé et levure de bière, qui fournissent des nutriments essentiels au cerveau.
  • Sésame, qui revitalise lorsqu'il y a épuisement mental.
  • Les avocats, pour leurs phospholipides et leur vitamine B6, nécessaires au bon fonctionnement neuronal.
  • Des légumes frais et reminéralisants et une source d'énergie qui calme, centre et stabilise.
  • Le yogourt, pour ses probiotiques régulant la flore intestinale, indispensable pour synthétiser les vitamines qui interviennent dans l'équilibre nerveux.

Il est important d'analyser comment vous réagissez au stress. Si l'irritabilité et la colère sont le tonique habituel, il est important de réduire les aliments frits, les produits laitiers, la viande et le sel et de consommer plus de céleri, de poireaux, d'artichauts, de raisins et de salades.

Le jus de pomme est un bon antidote aux crises de colère. Si, en revanche, les symptômes sont une fatigue et une tristesse persistantes, il est conseillé de consommer davantage de grains entiers et de remplacer le sucre blanc par des édulcorants de qualité, comme la mélasse de riz ou d'orge.

Pour l'insomnie, évitez le café, les épices chaudes, la viande crue, l'oignon et l'ail. La compote de pommes et les légumes mal cuits sont recommandés. Avant de vous coucher, vous pouvez prendre un verre de jus de raisin rouge.

3. Le rôle des plantes

Les plantes médicinales agissent à la fois sur le système nerveux central (siège des fonctions mentales) et sur le système végétatif ou autonome (qui régule et coordonne les fonctions des organes).

Contrairement aux psychotropes, ils ne produisent pas de dépendance , et ils agissent sur le corps en régulant ses fonctions plutôt qu'en annulant les symptômes. Pour cette raison, ils exercent une véritable action d'équilibrage sur les fonctions nerveuses et mentales complexes.

  • Pavot de Californie (Eschscholzia californica). Avec un effet antispasmodique, sédatif et analgésique doux. Aide à lutter contre l'incontinence urinaire nocturne, les troubles du sommeil et la tension nerveuse. Très adapté aux enfants. Il peut être pris comme un extrait ou une infusion des fleurs, qui est fait avec une cuillère à soupe de celles-ci par tasse d'eau. Dosage: 15 gouttes d'extrait ou une infusion trois fois par jour, avant ou après les repas.
  • Avoine (Avena sativa). Riche en silicium, calcium, phosphore, vitamines A et B, enzymes et lécithine. En plus d'avoir un effet sédatif, il équilibre le système nerveux et le tonifie. Il peut être pris en flocons ou préparer une infusion avec une cuillère à soupe de son d'avoine par tasse d'eau et en prendre deux ou trois par jour.
  • Eleutherococcus (Eleutherococcus senticosus). C'est le ginseng sibérien, un adaptogène très efficace sur de longues périodes de travail. Améliore la résistance mentale au stress et stimule la résistance immunitaire. Dosage: une demi-cuillère à café de teinture dissoute dans l'eau trois fois par jour, ou une à deux capsules de 1 gramme de racine en poudre par jour.
  • St. John wort (Hypericum perforatum). Il contient de l'hypéricine, un pigment rouge équilibrant du système nerveux qui aide les personnes souffrant de dépression ou de névrose. Vous pouvez prendre, après chaque repas, une tasse d'infusion préparée avec une cuillère à soupe rase de la plante séchée ou, si vous préférez, 300 mg d'extrait sec trois fois par jour pendant 4 à 6 semaines. Il produit une photosensibilisation, il n'est donc pas recommandé de prendre un bain de soleil pendant le traitement.
  • Houblon (Humulus lupulus). C'est l'une des plantes les plus efficaces pour atténuer l'anxiété, l'irritabilité et la difficulté à s'endormir et à le maintenir. La dose habituelle pour équilibrer le système nerveux est de 2 g par jour répartis en trois doses ou trois tasses par jour d'une infusion à base de 10-20 g de fruits par litre d'eau. En cas d'insomnie, une dose unique sera prise une heure avant le coucher.
  • Maca (Lepidium meyenii). Ce tubercule andin contient, entre autres nutriments, des acides aminés essentiels, des vitamines B et des minéraux abondants. Il favorise l'activité mentale, la vitalité, l'endurance et la vigueur. La racine est prise en poudre (20 à 40 mg par jour) ou encapsulée (4 à 6 gélules par jour).
  • Romarin (Rosmarinus officinalis). Un excellent tonique naturel qui revitalise, rajeunit et réduit l'inflammation. Dose: deux ou trois tasses par jour de son infusion ou de sa décoction faite avec une cuillère à soupe rase de sommités fleuries ou de feuilles par tasse d'eau.

4. Nourrir les nerfs pour éviter les blessures irréversibles

Vivre sous le stress épuise les glandes surrénales et diminue progressivement l'adrénaline, la noradrénaline, la dopamine et la sérotonine.

A long terme, cela génère des altérations nerveuses , affaiblit les défenses et conduit à un déficit en nutriments dû à une consommation excessive par l'organisme. Si les carences se prolongent, les blessures peuvent être irréversibles.

Parmi les nutriments de base pour le système nerveux figurent:

  • Acides gras oméga 3. L'acide docohexanoïque (DHA) est essentiel, dont le manque provoque une hyperactivité, des troubles d'apprentissage et de concentration et une diminution des défenses. Dose recommandée: 1250 à 3750 mg d'huile de poisson concentrée qui fournit 325 à 975 mg de DHA.
  • Coenzyme Q10. Cette molécule est impliquée dans la génération et le transfert d'énergie. Le stress, les carences nutritionnelles et le vieillissement réduisent leurs niveaux. Il est recommandé en complément dans les situations d'épuisement énergétique ou si sa synthèse diminue. Donne de la vitalité en cas de fatigue chronique. Dose: 30 à 120 mg par jour.
  • Phosphatidylsérine. Il est essentiel pour les membranes neuronales. Sans ce phospholipide, les neurones ne pourraient pas fabriquer, stocker ou envoyer des neurotransmetteurs. Aide à améliorer la mémoire, l'apathie et l'introversion. Dose recommandée: 200 à 300 mg par jour.
  • Glutamine Précurseur d'acide aminé des neurotransmetteurs GABA et acide glutamique. Soutient l'activité mentale et empêche l'accumulation de métaux lourds dans le cerveau, ce qui réduit le risque de dommages neuromusculaires. Idéal pour ceux qui font un travail intellectuel intense. Dose recommandée: 500 mg en milieu de matinée pour éviter jusqu'à 2000 mg en cas d'anxiété.
  • Magnésium. C'est le minéral par excellence pour traiter le stress et la fatigue. Module la tension musculaire typique du stress; modère la sécrétion d'adrénaline et prévient donc l'épuisement; et prévient l'acidose métabolique qui consomme des minéraux alcalins essentiels au système nerveux. En hyperactivité, il doit être associé au zinc, au cuivre et au manganèse, et en cas de fatigue et de dépression, au chrome, car les personnes fatiguées ont tendance à avoir une glycémie altérée. Dose recommandée: 300 à 500 mg par jour, aux repas ou une demi-heure avant le coucher.
  • Manganèse-Cobalt et Lithium. L'association des oligo-éléments manganèse-cobalt (Mn-Co) régule les dysfonctionnements neurovégétatifs et aide à rétablir l'équilibre nerveux. D'autre part, le système nerveux nécessite des doses minimales de lithium; son déficit provoque anxiété, dépression, insomnie et même douleur. La dose d'oligothérapie varie selon la personne: d'une dose (10 ml ou une ampoule) de Mn-Co par jour à trois fois par semaine, et entre une et trois doses quotidiennes de lithium.
  • Tryptophane ou 5-HTP. La médecine orthomoléculaire utilise le tryptophane pour faciliter la fabrication endogène de sérotonine. On le trouve dans les grains entiers et les produits laitiers, mais c'est une molécule fragile qui est détruite par une chaleur intense. En revanche, les réserves hépatiques sont faibles et il est facile de s'épuiser lorsque les besoins augmentent. Dose recommandée: 100 à 300 mg de 5-HTP ou 500 à 1000 mg de tryptophane par jour. Prenez toujours 30 minutes à une heure avant de manger.
  • Vitamine C. Elle aide à produire des hormones dans les glandes surrénales, ce qui en fait un bon complément contre le stress. C'est un excellent stimulant naturel et antioxydant. Dose recommandée: 500 à 1000 mg par jour.
  • Vitamines du groupe B. Lorsqu'il y a stress, le corps consomme plus de vitamines du groupe B. En général, prendre un complexe qui comprend toutes les vitamines de ce groupe est très utile pour faire face aux périodes de travail intense qui génèrent du stress. Dose recommandée: une ou deux gélules de 50 mg par jour.

5. Un travail personnel

Équilibrer votre réponse personnelle au stress est essentiel pour l'empêcher de nuire à votre santé. Par conséquent, il est nécessaire de prendre conscience à la fois des facteurs externes et de la réponse elle-même et de travailler pour les modifier ou les adapter.

Les outils pour le faire sont multiples et différents pour chaque personne. Il n'y a pas de solution standard au stress.

Les thérapies naturelles préconisent qu'un équilibre intérieur soit le résultat d'un travail conscient et que le style de vie devrait correspondre à la personnalité de chacun.

Le monde d'aujourd'hui est exigeant, mais il existe de nombreuses voies possibles . Il est de notre responsabilité de choisir celui par lequel nous pouvons voyager avec un degré de stress tolérable.

Faire face au stress selon votre type de personnalité

La même situation accentue certaines personnes plus que d'autres selon leur attitude. Trois types de personnalité ont été établis qui déterminent la propension au stress.

  • Type A : Ce sont généralement des personnes hyperactives et compétitives qui manifestent un stress avec impulsivité et crises de colère. Cela affecte votre système cardiovasculaire. Il leur est conseillé de ralentir, de ne pas vouloir tout contrôler et les sports qui aident à décharger.
  • Type B : Ils évaluent bien les situations, prennent leurs distances et décident calmement. Ils sont positifs et apprennent des difficultés, régulant ainsi le stress sans nuire à leur corps.
  • Type C : Ils sont introvertis, peu sûrs d'eux et ont tendance au défaitisme. L'agressivité contenue favorise les problèmes d'immunité et de dépression. Cela les aide à partager leurs problèmes, à apprendre à dire «non» et à se détendre.

Face au stress, le système nerveux se mobilise différemment selon qu'il est ponctuel ou prolongé.

Si le stress est ponctuel ou aigu , l'adrénaline et la norépinéphrine inondent la circulation sanguine. Ils augmentent la fréquence cardiaque et respiratoire et la pression artérielle, et la sécrétion gastrique diminue. Le foie libère du glucose; le pancréas, l'insuline; et la thyroïde accélère la combustion du glucose. L'anxiété augmente et les situations sociales et les tâches intellectuelles sont plus graves.

En cas de stress prolongé ou chronique, les systèmes nerveux et hormonal sont activés lentement mais régulièrement pour maintenir la glycémie stable et faire face à la fatigue. L'hormone cortisol reste élevée; avec le temps, l'épuisement, le manque de concentration, la dépression et des problèmes immunitaires apparaissent.

Articles Populaires

Salade de potiron et graines d'orange

Cette recette chaude, idéale pour les mois les plus froids, est riche en bêta-carotène et en minéraux. Sa vinaigrette aux agrumes au gingembre vous surprendra.…

Vivre sur terre (Documentaire) - Ecocosas

Nous avons déjà parlé de Masanobu Fukuoka, et de ses méthodes d'agriculture naturelle, dans: Fukuoka, et le chemin naturel de la culture. Aujourd'hui je t'apporte ça…

Comment faire cuire les coings au four

L'automne nous offre de petits trésors pleins de nutriments et le coing ne fait pas exception. Rôtissez-le à la maison et profitez de son incroyable saveur et de son arôme réconfortant.…