Table des matières

C'EST LA FIN

Age of stupid est un documentaire réalisé par Fanny Armstrong, une cinéaste britannique, militante contre le changement climatique. Dès le début, le film avertit que ce qu'il montrera du futur est basé sur des prédictions scientifiques et que ce que l'on verra du présent sont de vraies images documentaires. Après cet avertissement, le film choque avec une planète Terre dévastée en 2055. L'Australie est en feu. Las Vegas recouverte de sable. L'Arctique est un océan incontrôlable et sans glace. Londres est sous l'eau. Le Taj Mahal, en Inde, détruit par qui sait quelle guerre.

Dans le film, le britannique Pete Postlethwaite («le meilleur acteur du monde», selon Steven Spielberg), est un archiviste chargé de préserver tout ce qui a déjà disparu de la surface de la Terre sur un socle élevé à des centaines de mètres au-dessus du Océan Arctique. Dans ce genre d'arche de Noé du futur, des animaux embaumés qui ne marcheront plus jamais sur la planète vivront avec les documents et les pièces qui retracent des milliers d'années d'histoire humaine. Là, l'archiviste enregistre un message pour la postérité, passant en revue des images documentaires et journalistiques de 2007, essayant de comprendre ce que l'homme faisait en détruisant la planète et se dirigeant vers sa fin.

Nous n'étions pas la première forme vivante à disparaître. Mais ce qui est unique, c'est que nous l'avons fait en le sachant. Qu'est-ce que cela dit de nous? La question que je me pose est pourquoi nous ne nous sommes pas sauvés quand nous le pouvions? », Dit-il tristement en enregistrant sa vidéo dans l'espoir que quelqu'un, quelque part dans l'espace, entend son histoire et ne répète pas nos erreurs.

ENTENDRE LE SCREAM
Traversant les genres documentaire, dramatique et d'animation, The Age of Stupidity est un coup de pied dans le ventre qui vise à faire ressortir la somnolence de nos dirigeants mondiaux face au sommet de Copenhague qui décidera du sort de la planète en décembre prochain. Là, les nouveaux accords seront signés qui remplaceront le protocole de Kyoto battu et donc non respecté.

Mais le film cherche également à sensibiliser les gens ordinaires à la gravité du changement climatique qui, avec leur voix et leur vote, peuvent exiger que les dirigeants du monde agissent maintenant sur cette question.

"Dans quel état d'esprit étions-nous pour rester les bras croisés?", Demande le personnage de Pete Postlethwaite. Sa conclusion est peut-être la plus brillante du film: "Alors que quelques-uns criaient" Feu! ", La plupart d'entre nous avaient un pacte comme si le changement climatique ne se produisait pas."

Les scientifiques disent que si certaines limites sont dépassées, le changement climatique sera irréversible. Le moment est donc venu d'agir. Si la température de la planète augmente de deux degrés, il sera déjà trop tard, et cela devrait se produire en 2022-2023 (selon les pires projections scientifiques). Nous n'avons donc que six ans pour agir. Et il y a beaucoup à faire …

NOUS SOMMES TOUS DES PROTAGONISTES
À l'ère de la stupidité, l'impact dramatique du changement climatique est raconté à travers la vie de personnes réelles, qui représentent parfaitement les terribles contradictions de l'espèce humaine.

L'Américain Alvin DuVernay est un employé de Shell qui est aussi excité de trouver du pétrole («Ça sent l'argent, c'est tellement beau», dit-il) et de se souvenir de sa maison, détruite après l'ouragan Katrina. Jeh Wadia est le fils prodigue d'une famille millionnaire en Inde qui maltraite les employés de sa toute nouvelle compagnie aérienne tout en s'assurant que son but dans la vie est «d'aider les pauvres» en leur offrant les tarifs les plus bas du marché pour qu'ils puissent se lancer. voler au lieu d'encombrer les trains indiens battus. Layefa Malemi a 23 ans et vit dans la pauvreté, au Nigeria, aspirant un jour à "pouvoir vivre comme des Américains, avec des voitures chères, des maisons confortables, boire de l'eau potable et manger de la bonne nourriture", alors que sa ville est polluée par l'extraction pétrolière des entreprises américaines.

Face aux contradictions humaines de ceux qui ne remarquent pas que leur environnement se dégrade ou l'acceptent naturellement, contribuant leur part de destruction à la planète, le réalisateur de The Age of Stupidity offre le regard d'autres personnages, les idéalistes, ceux qui croient que pas tout il est perdu. Comme Fernand Pareau, un guide de haute montagne français de 82 ans qui a déjà vu des glaciers reculer de plus de 150 mètres ou Piers Guy, un pionnier britannique de la poussée éolienne qui fait face à l'ignorance de ses voisins qui préfèrent ne pas installer de moulins car "Ils ruinent le paysage."

Selon The Age of Stupidity, vous et moi sommes les protagonistes de ce film comme les «personnages» décrits ci-dessus. Nous le sommes tous parce que nous faisons partie de l'espèce qui a soumis les autres, a radicalement modifié la planète sur laquelle elle vit et la conduit maintenant vers la destruction.

Il est peu probable que les décideurs du changement climatique agissent en regardant ce film. Ils ne le feront sûrement que lorsque les réclamations seront massives, dans le monde entier. Peut-être est-il vrai que nous sommes un gaspillage de matière grise, générant des choses merveilleuses mais incapables de préserver notre existence. Peut-être avons-nous toujours su tirer parti de la planète sur laquelle nous vivons, mais nous n'avons jamais su ou voulu savoir comment la protéger. C'est peut-être vrai et le changement doit commencer par de petites choses de tous les jours. C'est peut-être vrai et comme l'a dit John Lennon, "le rêve est terminé"

Articles Populaires

Pouvez-vous être avec un partenaire si vous n'êtes pas amoureux?

Si votre partenaire ressent la même chose que vous, alors tout va bien. Le problème survient lorsque vous n'êtes pas tombé amoureux mais que l'autre l'a fait (ou vice versa): l'une des expériences les plus douloureuses que vivent les êtres humains est de ne pas être réciproque lorsque nous tombons amoureux…

Ne vous inquiétez plus, cherchez des solutions!

S'inquiéter excessivement de quelque chose sans le changer nous draine de l'énergie. Ce n'est que si nous décidons d'agir que nous trouverons une issue. Ces deux lignes directrices vous aideront.…