Que se passe-t-il dans votre cerveau lorsque vous tombez amoureux

Thomas Alvaro

Apparaissez sans prévenir et transformez-vous! Nous expliquons ce qui se passe dans votre cerveau et les phases de tout le processus afin que vous profitiez davantage de l'expérience de tomber amoureux

  • Tomber amoureux n'est pas une émotion, mais une impulsion, un besoin physiologique de l'être humain.
  • Une série de structures cérébrales se développent depuis des millions d'années, donnant lieu à la spécialisation des circuits neuronaux qui composent trois systèmes cérébraux indépendants et interconnectés qui sont activés en nous: le cerveau de l'attraction sexuelle, le cerveau de l'amour romantique et le cerveau de créer le lien. Ce sont les trois visages de l'amour.
  • Ces trois systèmes cérébraux (la luxure, l'amour romantique et l'attachement) ne sont pas bien connectés au niveau du cerveau et nous pouvons les ressentir en même temps.

Cet état puissant, l'amour vivant, s'accompagne de changements physiologiques qui ont été soigneusement étudiés par les neurosciences. L'une des propositions les plus intéressantes et séduisantes est celle de la médecin et anthropologue Helen Fisher et de son équipe de l'Université Rutgers (USA), qui considèrent qu'il existe trois systèmes cérébraux liés à l'amour qui interagissent entre eux: l'impulsion amour et affection ou attachement sexuels et romantiques après une longue relation.

L'amour, en cours d'examen

En 1998, il a commencé une enquête avec un groupe de 32 personnes qui se déclaraient amoureuses et qui ont subi une IRM pour voir quelles connexions étaient établies dans le cerveau. Chez ceux qui étaient amoureux, ils ont trouvé une activité dans la zone tegmentale ventrale du cerveau, qui produit de la dopamine, et dans le noyau caudé. Les deux domaines font partie du système de récompense de base, qui est associé à la motivation pour atteindre les objectifs. La zone de la zone tegmentale ventrale dans laquelle ils ont trouvé une activité est la même que celle activée lorsque la personne ressent le soi-disant cocaïne. Cela indique que l'amour romantique n'est pas une émotion , mais plutôt une impulsion, un besoin physiologique de l'être humain.

Une série de structures cérébrales se développent depuis des millions d'années, donnant lieu à la spécialisation des circuits neuronaux qui composent ces trois systèmes cérébraux indépendants et interconnectés. Les aspects individuels, éducatifs, culturels et sociaux sont présents dans le développement de chacun d'eux.

L'amour romantique n'est pas une émotion, mais une impulsion, un besoin physiologique de l'être humain

Selon Fisher, certains des mécanismes qui sont activés pour tomber amoureux sont les mêmes chez les hommes et les femmes, comme le noyau caudé et la zone tegmentale ventrale que nous avons mentionnés précédemment. Cependant, il existe des différences: chez l'homme, plus d'activité est détectée dans une partie du lobe supérieur, qui est associée à l'intégration de stimuli visuels, tandis que chez la femme les zones qui entrent en jeu sont liées à la mémoire et aux souvenirs.

Trois cerveaux à activer

Les activités cérébrales qui se produisent lorsque vous êtes amoureux ne se produisent qu'une seule fois dans une relation, car avec le temps, l'amour se transforme en affection et en attachement. Helen Fisher explique également pourquoi on dit que l'amour est aveugle. Lorsque nous sommes amoureux, une zone du cerveau est désactivée. C'est une partie de l'amygdale cérébrale liée à la peur. C'est pourquoi nous ne voyons pas les aspects que nous n'aimons pas et nous acceptons le reste. Cela explique également qu'il est très possible de ressentir un attachement profond à un partenaire avec lequel on est depuis longtemps et en même temps être follement passionné par un amour romantique pour une personne différente, et, en plus, se sentir sexuellement attiré par d'autres individus.

Il est impossible de se sentir follement passionné par un amour romantique pour plus d'une personne à la fois.

Ces trois systèmes cérébraux (la luxure, l'amour romantique et l'attachement) ne sont pas bien connectés au niveau du cerveau. Mais il est impossible de se sentir follement passionné par l'amour romantique pour plus d'une personne à la fois: il est associé à une obsession pour une personne, et il est impossible de devenir obsédé par deux personnes en même temps. Allons un peu plus loin dans les différents systèmes cérébraux que l'amour nous active …

Le cerveau de l'attraction sexuelle

Une tempête hormonale et cérébrale constitue la force la plus puissante dirigée pour satisfaire le désir érotique. Son objectif est la proximité et l'union du couple, qui aboutira à l'union sexuelle, la manière la plus proche dont deux êtres humains puissent être. Cela se produit par l'activation de circuits qui transportent les informations somatosensorielles des organes génitaux vers le cerveau et grâce à l'activation de l'hypothalamus, qui déclenche un système d'attraction par l'effet des hormones d'excitation, de l'adrénaline et des hormones sexuelles, testostérone et œstrogènes.

Sa sortie s'accompagne d'une modification de l'humeur avec une sensation de bien-être, d'optimisme et d'euphorie. Elle est associée à des comportements anxieux, obsessionnels ou manquant de jugement et d'objectivité dans l'évaluation de l'être cher. L'ensemble du système est déclenché par certains stimuli - comme une image érotique -, qui s'accompagne d'une augmentation de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle, des changements métaboliques qui augmentent la capacité musculaire et des changements dans le sang qui augmentent la disposition des oxygène. Les changements dans la phase de l'attraction sexuelle se chevauchent dans la suivante: l'amour romantique.

Le cerveau de l'amour romantique

L'amour romantique naît dans le cortex cérébral et, à travers les voies neuronales du système de récompense et des centres du plaisir, active le système endocrinien et ses hormones. La libération de dopamine inhibe certaines zones du cerveau et en active d'autres - connues sous le nom de «circuit de l'amour» - qui se spécialisent dans l'affection, le plaisir sexuel et le rire, les liens et la relaxation.

En amour, les zones cérébrales responsables de la recherche d'un autre partenaire restent inhibées

Désormais, toute l'attention et toute l'énergie sont mises sur une seule personne et une attraction intense semble impossible à supprimer. Les centres de plaisir qui font partie du système de récompense sont responsables du traitement des émotions positives, généreusement arrosées de dopamine. Le noyau caudé est associé à des sensations agréables, à une excitation sexuelle et à une motivation pour atteindre des objectifs, et la zone tegmentale ventrale, proche de l'hypothalamus, enflamme l'état de désir, de motivation et de concentration. Tout cela se traduit par un état d'exaltation dans lequel l'amant est voué à une euphorie intense et au désir d'être connecté à l'objet de son amour tout le temps. Parallèlement à cela, les zones cérébrales responsables de la recherche d'un autre partenaire restent inhibées.

Le cerveau du lien

À mesure que la dopamine diminue et que l'intensité des émotions diminue, une phase de plus grand calme et de plus grande maturité apparaît. Les sentiments de sécurité, d'adaptation et d'appartenance prédominent. L'obsession cède désormais la place à un état de placidité et de confort, dans lequel apparaissent également des différences de goûts et de points de vue, ainsi que les défauts de l'autre, jusqu'ici cachés sous un état irrationnel.

La sensation devient plus mature, plus douce, mais plus profonde et plus durable

Le processus évolue vers un nouveau type d'amour physiologiquement plus bénéfique pour la santé à long terme, et le sentiment devient plus mature, plus doux, mais plus profond et plus durable. Le désir satisfait permet l'activation d'autres régions du cerveau et des noyaux gris centraux où résident les centres de satiété, qui induisent des états de bien-être et de paix , régulés par des substances opiacées, l'ocytocine et la vasopressine. Ces hormones sont la base biochimique de l'amour à long terme.

Les clés des trois visages de l'amour

1. Attirance sexuelle

  • Cela dure quelques mois.
  • L'hypothalamus est activé.
  • C'est le moment de la passion.
  • Les substances impliquées sont la testostérone et les œstrogènes.
  • Votre corps augmente votre fréquence cardiaque et votre tension artérielle.
  • Il dure entre 2 et 4 ans.
  • Le système de récompense cérébrale est activé.
  • C'est le moment de l'optimisme, du bien-être et de l'euphorie.
  • Les substances impliquées sont la dopamine, la norépinéphrine et la sérotonine.
  • La fréquence cardiaque de votre corps augmente, la perte d'appétit et le sommeil apparaissent.
  • Dure indéfiniment.
  • Les centres de satiété du cerveau sont activés.
  • C'est le moment de l'engagement, de l'affection et de la tendresse.
  • Les substances impliquées sont les endorphines, l'ocytocine et la vasopressine.

Articles Populaires

Les 3 clés d'un sandwich sain et délicieux

Les collations sont une bonne ressource si nous mangeons au restaurant, mais ce n'est peut-être pas l'option la plus saine. Préparez une collation saine et délicieuse en 3 étapes.…