Table des matières

Les tissus, les chaussures et les emballages font partie des utilisations et des produits qui sont développés à partir de bananiers ou de plantains.

La polyvalence de ce matériau rend actuellement possible la fabrication de vaisselle compostable et jetable grâce à une entreprise entrepreneuriale du Pérou.

La startup appelée Chuwa Plant, a mis au point une méthode pour fabriquer des assiettes avec du papier cellulosique à base de feuilles de bananier et de carton. Le matériau résultant est étanche, résistant aux liquides et à diverses températures.

Cette fonction empêche également la graisse des aliments d'endommager l'assiette.

À la fin de son utilisation, dans de bonnes conditions, le plat peut se dégrader naturellement en 60 jours maximum. Fabriqué à partir de la terre, il revient sur terre, achevant son cycle de vie.

L'initiative rassemble également de petits producteurs de l'Amazonie péruvienne pour profiter du sous-produit de la culture de la banane.

Alternative au plastique

La solution créée par cette startup péruvienne peut être une alternative à l'utilisation d'assiettes plastiques jetables, notamment celles en mousse de polystyrène.

Ce type d'emballage est largement utilisé et demandé et constitue aujourd'hui un problème environnemental qui a même conduit à l'interdiction de son utilisation dans des villes comme New York aux Etats-Unis d'Amérique.

D'autre part, la culture de bananiers ou de bananiers comme nous aimons les appeler génère une grande quantité de tonnes de troncs et de feuilles qui sont normalement simplement compostés, maintenant nous pouvons en profiter avec cette utilisation en évitant la génération de beaucoup de plastique.

Même s'il y a un fort mouvement pour éliminer l'utilisation des produits jetables, il y aura toujours des moments où de tels ustensiles seront nécessaires. Dans ces cas, une solution compostable est préférable à tout bioplastique.

L'idée a été présentée sous forme de projet, appelé Bio Plant, lors du concours Bio Challenge au Pérou. L'initiative a été l'un des gagnants, qui a aidé à financer la fabrication de machines spécialisées qui garantissent la possibilité de créer 50 000 plats par mois.

En plus des plats, la startup a également commencé à fabriquer des couverts à base de tige de banane et de farine de blé.

Articles Populaires

Osez lâcher prise et dire au revoir

Dire au revoir aux liens, aux personnes et aux lieux qui nous ont enrichis dans le passé n'est pas toujours facile. Mais, pour avancer sur le chemin de la vie, nous devons arrêter de nous accrocher à ces relations, choses ou situations qui ne nous nourrissent plus. Se détacher est, dans ces cas, un acte d'amour qui va nous permettre de grandir et…